La politique culturelle est un geste politique et public de reconnaissance de l’importance de la culture dans le développement d’une collectivité; elle constitue le pivot de la stratégie d’action de la MRC D’Autray en ce qui a trait au développement de la culture et des communications, en vue d’assurer une plus grande intégration et une meilleure planification des activités dans une perspective d’amélioration de la qualité de vie.

C’est en 1992 que le gouvernement du Québec se dote d’une politique culturelle gouvernementale dans laquelle, entre autres, il manifeste son intention d’harmoniser et d’intensifier son action avec les MRC, faisant ainsi du partenariat municipal un levier privilégié du développement de la culture. Dans un contexte de responsabilité partagée, il apparaît nécessaire que la MRC définisse sa politique en matière de culture, choisisse ses priorités d’intervention et précise le type et la qualité des services qu’elle veut offrir à sa population.

Pourquoi élaborer une politique culturelle?

La politique culturelle sert principalement à définir notre identité culturelle. Elle nous amène à nous positionner sur les valeurs, les intentions, les principes généraux, les axes d’orientation ainsi que les objectifs à atteindre pour une meilleure intervention culturelle.

La rédaction d’une politique culturelle et du plan d’action qui en découle, est un préalable à la négociation et à la ratification d’une entente avec le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine. Celle-ci permettra à la MRC de soutenir financièrement sa culture et son patrimoine.

L’entente de développement culturel

L’entente de développement culturel est un contrat d’une durée de 1 à 3 ans conclu entre deux principaux partenaires (une MRC et le Ministère), qui se fonde sur un partage des préoccupations et des objectifs respectifs, et se voulant un outil de planification, de gestion, de concertation, de collaboration souple et de regroupement.

Dans le cas des accords conclus avec les municipalités ou les municipalités régionales de comté, l’entente de développement culturel exige que le partenaire se soit doté, au préalable, d’une politique culturelle et d’un plan d’action déterminant ses priorités d’intervention en matière de culture ou de communications.

Ce que la politique culturelle doit contenir

  • Les principes directeurs, les axes d’intervention et les orientations qu’entend suivre la MRC en regard du développement culturel sur son territoire. Ces vecteurs baliseront la mission culturelle de la MRC.
  • Les objectifs que souhaite se donner la MRC pour concrétiser chacune des grandes orientations qu’elle aura privilégiées. Ces objectifs donnent des directions précises quant aux actions à entreprendre.

Comment élaborer une politique culturelle?

(Source: QUÉBEC,  GOUVERNEMENT DU QUÉBEC, Guide d’élaboration et de mise en œuvre d’une politique culturelle municipale, Québec)

L’élaboration de la politique culturelle comprend 5 grandes étapes :

  1. Organisation de la démarche
  2. Définition de l’état de la situation et diagnostic
  3. Consultation publique
  4. Rédaction du projet de la politique culturelle
  5. Validation et adoption de la politique culturelle

Démarche d’élaboration de la politique culturelle à la MRC de D’Autray

La démarche d’élaboration de la politique culturelle visait à établir les lignes directrices pour permettre à l’ensemble des intervenants du milieu de participer au développement culturel local et régional. Le désir était alors de favoriser la mise en valeur de la MRC de D’Autray à partir de ses forces culturelles, tout en favorisant l’émergence de projets novateurs, proches de l’identité d’autréenne.

Le comité culturel de la MRC avait le mandat de participer à l’élaboration de cette politique. Dans un premier temps, un travail d’inventaire fut réalisé; ensuite, des rencontres ont été organisées avec les maires et les directeurs généraux des municipalités. La rédaction d’un portrait s’ensuivait.

Par la suite, une activité de mobilisation des artistes, organismes culturels, élus et directions des municipalités fut réalisée. Ainsi est né le projet de l’Autobus de la culture qui a permis de faire une tournée de lieux «culturellement » intéressants sur le territoire de la MRC. Ce projet, élaboré par le comité culturel de la MRC de D’Autray, a été un grand succès; il aura marqué l’histoire de la MRC, provoquant une rencontre inoubliable entre différents acteurs des milieux politique et culturel.

À l’automne 2010 les premières consultations publiques en matière de culture eurent lieu. Elles ont permis de bonifier le portrait et d’alimenter la réflexion autour de la politique culturelle. De plus, ces soirées auront permis à plusieurs de découvrir les richesses culturelles de notre territoire.

C’est donc suite à ce travail, riche en émotions, qu’il a été possible de rédiger la politique culturelle qui contribuera pour les années à venir à inspirer tant les citoyens et les artistes que les acteurs du milieu, et ce, dans les 15 municipalités du territoire d’autréen.

Notre politique culturelle met au cœur des préoccupations de nos élus et de nos citoyens, la culture, l’art et le patrimoine. Ensemble, nous nous conscientisons sur notre culture, porteuse de ce que nous sommes et ce que nous souhaitons devenir, et décidons des avenues à prioriser, des défis à relever pour que celle-ci soit mise de l’avant.

La politique culturelle de la MRC de D’Autray a été adoptée au conseil des maires du mois de mai 2011.